Accidents avec délit de fuite : Que faire et comment ils sont couverts par les assurances

Accidents avec délit de fuite : Que faire et comment ils sont couverts par les assurances

10 mars 2021 0 Par Povoski

Être impliqué dans un accident de voiture peut être stressant, surtout si l’autre personne impliquée fuit les lieux. Même si des accidents de la route se produisent quotidiennement, au même tire que les accidents du travail ou les accidents domestiques, les accidents avec délit de fuites sont parmi les accidents les plus traumatisants.

Au delà de la brutalité de l’accident de la circulation et du choc psychologique, la question de la procédure à suivre pour être indemnisé se pose rapidement. En effet, les indemnités sont versées par l’assurance auto du conducteur, mais dans le cadre d’un délit de fuite, l’identité du conducteur restant inconnu, les indemnisations peuvent être plus complexes que dans une situation dite « classique ».

Malheureusement, les accidents de la route avec dénis de fuite arrivent plus souvent que vous ne le pensez. Selon la AAA Foundation for Traffic Safety, il y a des accidents de la circulation avec délit de fuite toutes les minutes aux États-Unis.

Si vous êtes impliqué dans un délit de fuite, la sécurité de toutes les personnes concernées est la priorité absolue. Mais il est important de rester calme et de documenter tout ce que vous pouvez. Cela vous fera gagner du temps et vous épargnera du stress par la suite, notamment lorsque vous ferez un rapport de police.

Nous avons demandé à des experts en matière d’application de la loi et d’assurance comment gérer au mieux un délit de fuite et comment il peut affecter votre assurance automobile.

Qu’est-ce qu’un délit de fuite ?

Il y a délit de fuite lorsqu’au moins une personne impliquée dans une collision part sans offrir d’aide, sans donner d’informations suffisantes à l’autre conducteur ou sans signaler l’accident aux autorités. Il peut s’agir d’un piéton, d’une voiture ou d’un objet.

Dans la plupart des États, le fait de quitter les lieux, que vous soyez responsable ou non, est contraire à la loi. Et selon les circonstances, il peut s’agir d’un délit ou même d’un crime.

Si l’autre conducteur ne peut être identifié, vous devrez probablement payer les frais résultant de l’accident. Si vous avez souscrit à une assurance automobile complète ou une couverture pour automobiliste non assuré, le préjudice subis par vous et vos biens peut être couvert par votre police.

Pour bien vous couvrir, parlez-en à votre assureur. “Il vous guidera dans la bonne direction en ce qui concerne les limites que vous devriez avoir sur votre police afin de vous protéger correctement contre les chauffards”, explique Joelle Ferraiuolo, conseillère en solutions de risque pour Insurance Marketing Agencies, une agence d’assurance de Nouvelle-Angleterre.

Ce que vous devez faire après un délit de fuite

Après avoir été impliqué dans un accident avec délit de fuite, vous devez prendre certaines mesures aussi rapidement que possible. Dans ces situations, chaque instant compte.

Assurez-vous que vous êtes en sécurité

Tout d’abord, vérifiez si vous et les autres passagers êtes blessés. Si quelqu’un est blessé, appelez le 911 avant de faire quoi que ce soit d’autre. Les forces de l’ordre peuvent apporter une aide médicale.

“Il y a du stress lorsqu’on est impliqué dans un accident corporel. Vous savez, il y a un choc. C’est l’une des raisons pour lesquelles, si vous êtes blessé de quelque manière que ce soit, appelez le 911, afin que nos dispatchers puissent appeler une ambulance et s’assurer que vous êtes en sécurité”, explique Dusty Francisco, responsable de l’information publique pour la police de l’État du Nouveau-Mexique.

“Assurez-vous que votre sécurité et celle des autres occupants du véhicule passent avant tout”, ajoute Francisco. Si votre voiture se trouve dans un endroit dangereux après l’accident, mettez-vous à l’abri dès que la situation est sûre, dit-il. Vérifiez que vous êtes à l’écart des autres véhicules, puis déplacez votre voiture vers un endroit plus sûr où vous ne risquez pas de subir une autre collision.

Après l’accident, il est recommandé d’aller à l’hôpital pour s’assurer que vous ne gardiez aucune séquelles de l’accident. Vous pouvez notamment faire appel à un médecin-expert.

Recueillir des informations

Une fois que vous êtes en sécurité, notez autant d’informations que possible sur l’autre voiture et son conducteur responsable de l’accident.

“Rassemblez autant d’informations que possible au moment de l’accident : marque et modèle du véhicule, couleur du véhicule, numéro de la plaque d’immatriculation, personne qui conduisait peut-être le véhicule, [et] sens de la marche”, explique Derek Senegal, agent d’information de la police d’État de Louisiane.

Il est important de disposer d’une documentation écrite pour ne pas avoir à se fier uniquement à sa mémoire. Les photos peuvent également être utiles.

S’il y a un témoin à proximité, demandez-lui s’il est prêt à faire une déclaration à la police et prenez ses coordonnées, dit Derek Senegal. “Si vous vous trouvez dans une grande artère – il y aura bien sûr plus de monde – cherchez un témoin si vous le pouvez”, poursuit M. Sénégal.

Appelez la police

Appelez le 911 dès que vous le pouvez. Si quelqu’un est blessé, vous devez appeler avant de faire quoi que ce soit d’autre. Mais même si personne n’est blessé, il est important d’appeler la police le plus tôt possible.

“N’attendez pas quelques heures – appelez-nous pour que nous puissions nous rendre sur place”, dit M. Sénégal. Les services de police reçoivent des appels après un accident avec délit de fuite des heures après que l’incident a eu lieu, dit M. Sénégal. “Nous ne pouvons pas faire grand-chose pour vous à ce moment-là. Nous devons nous assurer de nous rendre sur place immédiatement, afin de pouvoir tout mettre en œuvre pour vous”, poursuit-il.

Une fois que l’agent sur place a rédigé un rapport sur l’accident, vous devez en demander une copie. Votre compagnie d’assurance peut exiger un rapport de police avant de vous permettre de déposer une demande d’indemnisation.

Contactez votre assureur automobile

Une fois que la police a terminé son rapport et que vous êtes en mesure de quitter les lieux, contactez votre assureur et déposez une demande d’indemnisation. Plus tôt vous appellerez, meilleur sera votre souvenir de l’incident. Essayez de déposer une demande d’indemnisation le jour même de l’accident si vous le pouvez.

” Vous devriez le faire dès que le rapport de police a été déposé. Vous disposez généralement de 30 jours pour déposer une demande d’indemnisation”, explique M. Ferraiuolo.

Si vous avez besoin d’un remorquage, c’est le bon moment pour contacter votre fournisseur d’assistance routière, si vous en avez un.

Contacter un avocat au besoin

L’indemnisation des victimes d’un accident de la route avec un délit de fuite nécessite, dans certains cas, de faire appel à un avocat spécialisé dans le domaine du droit des assurances. En fonction des préjudices corporels ou moral (validés par une expertise médicale) et des compagnies d’assurance, votre avocat pourra vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. L’objectif est d’obtenir une réparation du dommage corporel causé à la victime d’un accident.

La procédure d’indemnisation peut être plus ou moins longue en fonction des compagnies d’assurance. Dans le cas d’un traumatisme ou de préjudices corporels graves, votre avocat mettra tout en oeuvre pour vous obtenir une indemnisation rapide, à la hauteur du préjudice.

Conséquences pour l’assurance après un délit de fuite

Votre police d’assurance peut prendre en charge la facture après un délit de fuite si vous avez la bonne couverture. Mais la couverture dont vous disposez varie d’un pays à l’autre, et la façon dont votre police traite un délit de fuite varie d’un assureur à l’autre.

Dans la plupart des pays, les conducteurs sont tenus de souscrire un contrat d’assurance responsabilité civile pour couvrir les préjudices subis qu’ils causent à une tierce-personne. Toutefois, si le conducteur responsable fuit les lieux ou n’est pas assuré, vous pouvez être tenu de payer les dommages causés à votre propre voiture.

Les préjudices diffèrent en fonction de la gravité des préjudices (et le montant de l’indemnisation diffère par conséquence). S’il existe un préjudice moral ou un préjudice esthétique, cela peut avoir des répercutions importantes, notamment sur notre vie professionnel avec, dans le pire des cas, une perte de revenus suite à un arrêt de travail. L’accident peut également engendrer un définit fonctionnel permanent ou une invalidité permanente. Dans ce dernier cas, le montant de l’indemnisation sera à la hauteur du taux d’invalidité.

Vous l’aurez compris, les conséquences des accidents pouvant être multiples et variés, l’offre d’indemnisation devra être calculée en fonction des répercutions sur la vie courante.

Une assurance collision et une assurance médicale peuvent vous être d’un grand secours dans cette situation. L’assurance collision couvre les dommages causés à votre voiture et l’assurance médicale couvre les frais d’hospitalisation après un accident.

Le manque d’assurance est l’une des raisons pour lesquelles un conducteur peut fuir le lieu d’un accident. Si vous disposez d’une couverture des dommages matériels par un automobiliste non assuré, votre propre compagnie d’assurance couvrira vos frais de réparation si le conducteur responsable n’est pas assuré ou si vous ne savez pas contre qui déposer une demande d’indemnisation. En raison d’un délit de fuite. Dans le même ordre d’idées, la couverture des dommages corporels par un automobiliste non assuré peut couvrir vos frais médicaux.

Si vous n’êtes pas sûr de la façon dont votre police traitera un délit de fuite, vérifiez auprès de vos assureurs.